fais moi rire, par pitié

concours du 10 février 2015

 

Cavalcade 294x300Une amie m'a proposé de composer pour un concours sur le thème suivant : "fais moi rire, par pitié"

Qui est cette amie ? D'où vient-elle ?

Parlant bien mieux d'elle que moi, je vous propose de la retrouver sur son blog : http://cheval-facile.com/cavalcade-des-blogs/

Dans quel contexte ?

Organisé par http://levraiblogcheval.com/ ce concours a pour but de promouvoir différents blogs et sites traitant de sujets aussi passionnant que les chevaux et autres animaux nous entourant.

Quelles sont les règles de ce concours ?

Lire l'article de lancement : http://levraiblogcheval.com/2015/01/13/cavalcade-blogs-14-fails/

Maintenant les présentations faites, il s'agit maintenant de travailler...

 

Fais-moi rire, par pitié ...

Voici un acte anodin et pourtant...

 

Il est dit : « rire un quart d'heure équivaut à manger un steak ». Qui rit un quart d'heure tous les jours ? Il n'en est pas si facile. Heureusement, nos amis bipèdes à plumes et quadrupèdes nous y aident.

 

 

 

Ma jument et moi

 

Quand je m'approche de ma jument (ou l'inverse), elle sait où je lui fais du bien en la grattant. À ces fesses, son visage m'intéresse parfois plus. Comment peut-on s'entendre ? Elle secoue la tête quand mes mains vont vers son visage et se tourne. Quand cela dure un moment, Ursina arrive à me faire rire. Comme le rire est contagieux, elle en rit aussi.

 

 

 

Un autre cheval, dans une autre ferme

 

La porte de l'écurie est un peu basse. Le cheval doit rester tête dans le prolongement du dos pour ne pas se faire mal. Un cheval en longe hésite à la franchir. Il passe un antérieur, un second, la tête sous la poutre. Un bruit soudain provoque la crainte et l'équidé relève trop rapidement la tête. Je l'ai vue sortir en marche arrière rapide, étourdi. Sa réaction m'a fait rire, pas lui. Il s'est fait mal sur le coup et de me voir rire, il n'a pas apprécié. Il a finit par franchir cette même porte. Une heure plus tard, c'était déjà de l'histoire ancienne. Ce cheval connaissait très bien les lieux.

 

 

 

Une vache

 

Holstein

 

Une vache laitière, proche de l'homme était extra-ordinaire. Elle aimait lécher les mains de ceux venant la caresser. On voyait à sa façon de se tenir qu'elle appréciait nos mains. C'était une vache, avec de belles cornes, noire et blanche. Elle était belle et je l'aimais bien.

 

 

 

Les poules, un chien, le cheval

 

Ursina vit avec des poules, en liberté. Des promeneurs ne tiennent pas en laisse leur chien. Ce dernier a vu les poules et décide d'aller les voir de plus près. Elles émettent un signal d'alarme. Le cheval, sensible, accourt. Le chien voit ce tas de muscles foncé sur lui, les oreilles en arrière, ronflant. Il laisse les poules pour aller se réfugier dans les pieds de ces maîtres, pas très rassurés. J'interviens et explique que la jument fait son travail de gardienne. Dès le printemps, elle est séparée de ces copines herbivores (pour une question de place à la maison) et trouve du réconfort auprès des poules. Ursina les protège comme elle protégerait son poulain. Les promeneurs continuent leur chemin, le chien en laisse. Le cheval et moi les accompagnent. Quand je m'arrête, la jument se met en travers de la route. Je ne m'attendais pas à une telle réaction de sa part.

 

 

 

Le cheval et les poules

 

Qui a déjà vu une poule faire du cheval ? Un coq ? Et 3 poules et un coq ? Habitué à mes excentricités, la jument ne réagit plus. J'installe sur son dos les volailles. Le record est de 3 minutes !

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.