Concours "La Cavalcade"

"La Cavalcade des Blogs" est un concours organisé tous les mois par un blog différent. Vous trouverez plus de détails sur mes participations

Clôture de la Cavalcade

Bonjour,

L'édition de la Cavalcade des blogs de novembre prend fin.

Il n'y a pas de "gagnant" car je n'ai pas réussi à vous départager.

Que vous soyez premier ou dernier, tous les textes sont vraiment très bons. J'ai pris énormément de plaisir à tous les lire.

 

 

 

Dans un premier temps, je vous donne les liens des participants pour que vous puissiez juger par vous-même de la qualité des articles,

Dans un second temps, un récapitulatif des livres dont vous avez traité avec tant de doigter (classés selon mon humeur du moment).

 

Dans le thème "élevage" :

http://oeuf-poule-poussin.com/des-poules-chez-vous/ Quand on commence un nouvel élevage, on ne sait jamais sur quoi on va tomber. Voici un livre pour démarrer facilement un élevage de poules.

 

Dans les thèmes "biographie / autobiographie" :

http://sylvieetche40.blog4ever.com/ma-participation-a-la-cavalcade-des-blogs Sylvie nous parle de son livre autobiographique (première participation à la Cavalcade)

http://leblogdedalawan.blogspot.fr/2015/11/sur-mes-quatre-jambes.html Emilie nous parle de l 'autobiographie d'un cascadeur de renom : Bernard Sachsé

 

Dans les thèmes "communication / travail sur soi" :

http://eduquer-son-cheval.com/lecture-communiquer-avec-son-cheval/ Alexandrine propose un ouvrage où il est question d'éthologie mais aussi de jeux interactifs pour mieux comprendre et mieux communiquer.

http://soins-et-toucher.com/la-communication-telepathique-avec-les-animaux/ Virginie nous plonge dans un monde où les animaux nous comprennent sans que nous leurs parlions (enfin, presque.). (première participation à la Cavalcade)

http://www.cavalidee.com/lu005-le-cube-magique/ Brigitte nous invite à imaginer suivant les règles données par ce livre. Où ce livre veut-il nous mener ? Oserez-vous relever le défi ?

 

Dans le thème "roman" :

http://cheval-facile.com/le-merveilleux-cheval-mongol/ Gaëlle, du blog "Cheval Facile" nous propose de découvrir un roman jeunesse dont l'intrigue se déroule entre la Mongolie, lieu de survit des chevaux de Przewalski et l'Angleterre.  Le Merveilleux Cheval Mongol.

 

Hors théme : 

Je vous propose divers livres à découvrir sur mon blog : http://jardins-et-chevaux.over-blog.com/quel-livre-recommande-je.html

 

Maintenant, je vous propose un récapitulatif des livres que vous avez choisis (avec ma partialité) :

Le Cube Magique, éditions Presse du Châtelet, écrit par Annie Gottlieb

Le Cri du Toucan, éditions EdLib, écrit par Sylvie Etche (dont nous avons l'honneur de la présence)

Des Poules chez vous, éditions Couleurs Mosaïques, écrit par Isabelle Goriaux

Les pouvoirs inexpliqués des animaux, éditions J'ai Lu, écrit par Rupert Sheldrake

Sur mes quatre jambes,  éditions du Rocher, écrit par Bernard Sachsé

Le merveilleux cheval mongol, éditions Le livre de Poche Jeunesse, écrit par James Aldridge

Communiquer avec son cheval, éditions Vigot, écrit par Véronique De Saint Vaulry

Pour ma part, je vous présente les auteurs Dick Francis (roman policier), Marcel Mavré (autobiographie et recherche historique) et Lynn R. Miller (Amish aux Etats-Unis)

 

Merci à toutes et tous d'avoir participer à cette édition de la Cavalcade des Blogs et rendez-vous dès le mois prochain pour de nouvelles aventures !

La Cavalcade de novembre

Amies lectrices - blogueuses

Amis lecteurs - blogueurs

 

Logo Cavalcade 

 

" La Cavalcade des Blogs" change chaque mois d'animateur. Le concept, simple, est de demander aux blogueuses - blogueurs de composer sur un thème choisi par le blog hébergeur du concours.

 

 

 

bibliotheque: Retro canapé cuir marron, salon salon Banque dfeu dans une chemin?e Banque d'images - 22308632L'hiver s'installe petit à petit. Les nuits sont de plus en plus longues. Nous nous ennuyons, à la veillée. Le feu est allumé et les livres ont été tous lus. Que faire ? Grâce à cette édition de "La Cavalcade", de nouvelles oeuvres vont garnir les rayons de nos bibliothèques. En effet, en ce mois de novembre, le sujet est

 

"Quel livre recommande-je ?"

 

Il n'est pas question d'écrire "J'aime ce livre car il est génial", c'est un peu court (400 mots minimum) et ce n'est pas argumenter.

Par contre "L'auteur romanesque Y écrit d'une plume légère dans le genre policier" est tout à fait accepter (en continuant l'argumentaire)

 

Pour cette Cavalcade, des règles supplémentaires s'appliquent.

Il est interdit de :

- copier en intégralité ou partiellement une oeuvre

- copier en intégralité ou partiellement une quatrième de couverture* (résumé de l'éditeur et/ou critiques)

Pour rappel, la publicité est proscrite dans les participations. L'utilisation des premières de couverture* est acceptée pour imager vos propos.

L'objectif de ce concours est de partager deux passions : les animaux et les livres. Vous avez donc le droit de nommer le titre de l'oeuvre ainsi que son auteur.

Si vous voyez qu'avec un ouvrage, vous n'arrivez pas au minimum de 400 mots, n'hésitez pas à en partager plusieurs sans toutefois écrire un roman !

 

définitions* :

première de couverture : jaquette avant d'un livre

quatrième de couverture : dos d'un livre

 

Règlement général de la Cavalcade des blogs :

Logo Cavalcade- 400 mots minimum, en français, sans faute d'orthographe.

- original  (c'est la première fois que ce texte est publié)

- nouveau (publié pour l'événement, pas avant)

- de qualité

- vous pouvez y inclure 2 liens vers votre blog ou site

- vous devez y inclure, un lien vers l’article de lancement,

un lien vers la page de la Cavalcade des Blogs (http://cheval-facile.com/cavalcade-des-blogs/)

et un lien vers le blog de l’organisateur. (http://jardins-et-chevaux.e-monsite.com)

 

Vous avez un blog ? Rédigez votre participation puis, en commentaire de cet article, partagez l'adresse où nous pouvons le lire.

Vous n’avez pas de blog mais vous désirez participer ?

Vous pouvez  m’envoyer votre article par courriel à cette adresse : jardins-et-chevaux@laposte.net Je le publierai pour vous.

 

Vous avez jusqu’au 12 novembre pour rendre vos copies.

Bonne cavalcade à toutes et tous !

 

Note de Gaëlle (superviseuse de la Cavalcade des Blogs), reçu en commentaire :

Bonjour à tous et à toutes,

Exceptionnellement pour cette édition de la Cavalcade des Blogs, j'autorise les liens commerciaux de type affiliation pour ceux qui les utilisent.
Belle édition à tous et à toutes

Gaëlle

cette personne qui m’a tant appris

Concours du 10 mai

Bonjour,

 

Le mois dernier, j'ai composé sur le thème "Cheval sans selle, que feriez-vous ?" dont l'article de clotûre est par ici.

 

Mon cheval m'a dit organise ce mois-ci le concours de "la Cavalcade des blogs".

 

Le principe est de rédiger un texte répondant au thème donné. ce mois-ci : « CETTE PERSONNE QUI M'A TANT APPRIS ? »

 

 

 

J'étais enfant. Avais-je 10 ans ? Je ne me souviens plus très bien. Tous les mercredis après-midi j'allais au poney-club. Le siège du club était aussi le siège d'une exploitation agricole. Pour les leçons d'équitation deux types de poney étaient disponible : soit les poneys de concours, ils étaient destinés aux cavaliers ayant obtenu le Galop 3, soit les juments poulinières pour les cavaliers débutants. Je faisais parti de cette deuxième catégorie.

 

 

 

L'après-midi était divisé en 3 heures : une consacrée aux leçons, une pour les tâches « ingrates » comme curer les boxes et la troisième pour jouer ou prendre un chocolat chaud quand il faisait froid, l'hiver.

 

 

 

«Cette personne m'ayant tant appris »

 

La première animatrice que j'ai connu, je n'en ai pas gardé de souvenirs marquant et fut remplacé par un homme. Avec calme et toujours un sourire aux lèvres, il nous expliquait le pourquoi du comment. Lorsque nous ne montions pas, il nous autorisait parfois à rester avec lui, à pied dans le manège, pour l'aider. Sa pédagogie consistait à changer deux ou trois fois de jeux durant l'heure. Les barres, les tonneaux et les balles avaient besoins d'être manipulés du sol pour être placer selon les besoins de l'animateur.

 

 

 

Mon galop 2 en poche, je montais durant la première reprise car destinée aux plus grands. Il m'arrivait de passer le reste de l'après-midi dans le manège à aider. Le fait de rester avec lui m'a permis de regarder les autres montés et de progresser. J'aimais être à ces cotés car quand il ne parlait pas aux cavaliers, nous discutions de tous les sujets, sans tabous.

 

 

 

À ma connaissance, il a réussi à installer son centre équestre avec son épouse et se nomme Philippe.

 

 

La deuxième personne m'ayant tant apporté est quelqu'un rencontré beaucoup plus récemment. Je souhaitais aller en stage chez lui et il a accepté. Durant 5 mois, de janvier à mai 2011, il m'a encouragé à faire le métier de mes rêves : travailler le sol avec les chevaux.

 

Durant cette période, j'ai travaillé et j'ai regardé d'autres faire. Il a créé une « ferme école née du Percheron » et se nomme Frédéric Carlier.

 

 

 

Si dans le premier cas, j'ai pu apprendre l'approche et le travail monté, dans le second j'ai confirmé l'approche et approfondi la relation homme-cheval, indispensable dans un métier où seul un guide de quelques millimètres de diamètre relit l'homme au cheval.

 

 

 

Remise en question

Concours du 12 août

Cavalcade 294x300Bonjour amies et amis lecteurs,

Il y a plusieurs mois de celà, j'ai composé sur le thème "cette personne qui m’a tant appris"

Equilibre Equestre organise ce mois-ci le concours de "la Cavalcade des blogs".

 

 

 

Remise en question des pratiques équestres

 

Enfant, j'étais dans un poney-club familial où nous avions la chance de pouvoir aller chercher nos poneys au pré, à pied, entres cavaliers. J'appréciais énormément ces échanges, avec nos « chouchous ». Puis venait le temps de monter. Suivant le niveau des élèves, soit nous allions dans le manège soit dans la carrière. N'aimant pas la compétition et son esprit, je préférais aller dans le manège.

L'après-midi était divisée en trois heures : une pour monter, une pour les travaux d'entretien (box, sellerie,...) et la dernière pour jouer. À cette époque, nous ne faisions guère attention si les travaux étaient légaux ou non. Il nous paraissait normal de participer à ces besognes puisque nos montures nous acceptaient sur leurs dos. J'avais même réussi à prendre plaisir à curer les boxes. Au moins, je me musclais autrement qu'à cheval et sans frais de salles de sport...

Un jour, on m'a forcé à partir : trop grand pour le manège, trop peu compétitif pour la carrière (ça, on ne me l'a pas dit), il m'a fallu chercher un centre équestre adapté à ma morphologie et à mon esprit. Le poney-club m'a accueilli durant cinq années. J'en garde un très bon souvenir. En doutiez-vous ?

                                (Poney-club d'Avançon (08) - Crédits Photos : Elevage Ferté)

 

Je me suis retrouvé dans un centre où je ne montais pas pour devenir le meilleur cavalier du département mais pour le plaisir. Nouveau lieu, nouvelles règles. Il était demandé aux cavaliers de brosser et seller le cheval puis de le desseller s'il n'était « utilisé » pour la reprise suivante. Fini les balades en main, fini les corvées, nous étions là pour monter à cheval, point barre.

 

 

Quels changements ! Je passais d'un club où les poneys étaient en semi-liberté à une écurie où chaque pièces étaient soigneusement rangées dans sa boîte ; d'un manège ouvert sur 3 cotés à un lieu clos. Certes, les jours de mauvais temps, nous étions à l’abri mais les odeurs de transpiration équine mêlées à celles des humains avec une touche d’excréments ne m'ont guère plu.  Je n'y suis resté qu'un an, prétextant les études pour arrêter d'y aller.

 

 

(À quoi rêvent les poneys au fond du box...- Philippe Meyrier)

 

Grâce à ces expériences, j'ai pu choisir ce que j'entendais par « cheval ». Un noble quadripède dans un pré pour qu'il puisse bouger.

Un pré où je vais le chercher lorsque l'envie me prend de se promener à pied, je ne monte plus. (ma jument n'a pas besoin de longe pour me suivre quant à mon chien, il est en laisse.) Ce promener, c'est bien mais travailler, ça peut être sympa aussi. Joindre l'utile à l'agréable... Un cheval ne faisant rien est un cheval coûtant cher. Il m'est donc venu à l'idée de travailler avec. A force de réflexions, j'ai fini  par me décider à faire un jardin où le tracteur est remplacé par la jument. Ainsi, en partie, nacquit "Jardins et Chevaux"

 

2cheval dans lumiereImg 1

                                                 (Ursina de Vichy)

 

×